Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Des petites histoires sur le Ladron

Journal 1

Beron #bêtes, #forêt

Une nuit de pleines Lunes, un voyageur marchait tranquillement dans la forêt en regardant où il mettait les pieds. Soudain, il vit un morceau de cuire ressortant de la litière du bois. Lorsqu'il s'en saisit, il découvrit que le cuire formait la couverture d'un journal. Par curiosité, il l'ouvrit à la dernière page. L'écriture était tremblante et le trait mal assuré. Il lit :

[...]Cela fait déjà trois jours ! Trois jours que je fuis mes prédateurs ! Cette course ne s'arrêtera-t-elle donc jamais ? Suis-je condamné à fuire pour l'éternité ? Comment cela a-t-il déjà commencé ? Il faut que je l'écrive ! C'est sans doute la dernière fois que je pourrais laisser quelque chose à la prospérité ! Il faut que je me calme... que je relise mes notes... Voilà, je suis prêt ! Je m'appelle Claudius Verelus Maldus. Je suis Constain, mais j'ai des origines weïman. C'est d'ailleurs celles-ci qui m'ont poussé, an début du printemps de la deux-cents quarante et unième année de l'Ère Impériale, à quitter ma terre natale pour aller rendre visite à ma grand-mère paternelle, dans le Nord de l'Empire Weïman. Je n'ai jamais connu cette femme et la rencontrerais sans doute jamais. Mais, mon père disait dans ma jeunesse que la vieille faisait parti de la Noblesse et qu'un sacré trésor irait à ses héritiers à sa mort. Mon père étant le seul enfant de l'ancêtre, tout irait à lui. Ah, je pense que cela ne sert plus à rien de mentir à présent... J'ai tué mon père ! Et je suis en fuite ! J'avais l'intention d'immoler la vieille et récupérer le butin, ainsi les titres qui vont avec. L'Empire Weïman m'aurait ainsi protégé face à la garde constaine. Mais il semblerait que les Dieux m'aient puni pour mes crimes...

C'est un peu au Nord de Gérond que le destin m'a rattrapé. Je n'avais pas pensé à consulter un calendrier lunaire avant mon expédition. Pourquoi, par tous les Dieux du Chaos ?! Pourquoi n'y ai-je pas pensé ?! Bref ! J'étais dans la forêt, tranquille ; j'affutais ma dague, tranquille ; je bouvais de l'eau à une rivière, tranquille ; la nuit tombait, tranquille ; et... "Haouououh !", que j'entendis une bête hurler ! Je relevai la tête et entendis le même cri lui répondre : "Haouououh !". Je regardai les cieux. Les trois Lunes étaient pleines ! Au premier coup d'oeil, je compris tout de suite que des Loups-Garous chassaient ce soir-là ! Les bêtes criaient toujours ! Elles s'approchaient de moi ! "Haouououh !", "Haouououh !". Aux hurlements qui déchiraient le silence de la nuit, les bêtes étaient au moins une demi-douzaine ! "Haouououh !", "Haouououh !". Et je courus, courus, courus,... "Haouououh !", "Haouououh !". La traque avait commencé ! Elles me poursuivaient ! Elles me poursuivent ! Par l'Unique, combien de lunes, déjà ? Trois ! Trois lunes ! Trois nuits que je cours sans cesse ! Trois jours que les rayons du soleil sont pour moi le seul réconfort ! Combien de temps vais-je pouvoir continuer ainsi ?! Une lune ? Deux ? Une ville ! Il faut que je trouve une ville ! Les gardes me protégeront ! Il doivent me protéger ! Par les Mille, je crois qu'elles sont là ! Toutes proches ! Les bêtes, les Loups-Garous ! Je..................

C'était terminé. Le voyageur regarda de plus près les branches proches du journal... Des os humains ! Et ce qu'il avait pris pour une souche... Un crâne humain! Le voyageur regarda les cieux... Les trois Lunes étaient pleines ! Il entendis alors un hurlement déchirer la nuit : "Haouououh !"...

RSS Contact