Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Des petites histoires sur le Ladron

L'Infinitum Xarek

Beron #feux, #démon

Voici un texte relatant la sinistre histoire d'un démon. Le livre intégral d'où est tiré cet extrait se trouve aujourd'hui encore à la Grande Bibliothèque de Constantin le Cinquième.

Au cœur de l'Ère Impériale, un événement frappa le Grand Continant tel une tempête. C'était par une nuit de nouvelle lune pour Diana et les deux autres étaient au tiers. Une étoile de feu fila dans le ciel à une vitesse folle et s'écrasa dans le Sud de l'actuelle Polika. Une vive lumière éclaira l'endroit, visible à des kilomètres à la ronde. Du profond cratère émergea alors un être maléfique. C'était un démon. L'identité de son créateur n'est pas encore parfaitement déterminé à ce jour, cependant, tous les érudits s'accordent sur le fait qu'il s'agissait d'un Dieu du Chaos de la Cinquième Voie – celle de la Création. Mais le démon abandonna son maître et se tourna vers la Seconde Voie du Chaos – la Voie du Changement. Le démon se nommait l'Infinitum Xarek !

Ce n'était pas un simple démon, mais le fruit d'une folie pure. Et comme toute folie, il allait tourmanter les peuples du Grand Continant. Le seigneur local possédant les terres fappées par l'étoile envoya une petite troupe inspecté la zone. Lorsque les soldats arrivèrent sur place, il découvrirent le Chaos dans toute sa forme brute. Sous leurs yeux, le démon prit une forme humanoïde : un corps élancé, mais fait de flammes trop vives pour être naturelles. Sa tête était terrifiante : entre deux hautes épaules de feu, une forme fine avec deux excroissances de flamme au somment du crâne et un bec allongé. Mais le plus inquiétant, c'était ses yeux : deux foyers incandescents à un point que le feu de son corps semblait tel la nuit noire à côté. Devant les guerriers horrifiés, le démon matérialisa une épée de feu rouge d'aspect diabolique. C'était l'Infinitum Xarek !

Les soldats étaient pétrifiés et le démon fonça sur eux, aussi rapide qu'une flamme. Feux et enfers ! Les pauvres furent découpés et consumés dans d'atroces souffrances. De ce carnage, le démon se nourrit. Nous savons aujourd'hui quelles étaient les capacités exactes de cette chose. Il était capable d'augmenter sa puissance jusqu'à se dédoubler en se nourrissant d'énergie. Il pouvait la consommer sous toutes ses formes : mort, destruction, chaleur, émotions fortes,... Tout était bon à le servir. Mais la créature n'était pas invulnérable, car sans énergie, elle dépérissait. Seule l'entité première, celle qui s'était écrasé sur le Grand Continant, était en mesure de survivre sans apport constant d'énergie, bien qu'elle resterait faible. Ainsi, l'Infinitum Xarek avait fait ses premières victimes et se composait à présent d'une dizaine d'entités. Et il ne comptait pas s'arrêter là !

En cette période, l'Empire Constain chutait. Après des siècles de domination sur le Sud de Dragonia et de Mædara, l'Empire de Constantin reculait. La Polika accédait enfin à l'indépendance, mais ce climat était propice au développement des engeances. Un chef de guerre Orque puissant avait rassemblé un grand nombre de ces congénaires en une vaste horde, prête à tout ravager sur son chemin. Des montagnes, ils déferlèrent sur le Sud de la Polika, mais avant même de rencontrer le moindre village Humain, ils se retrouvèrent face à l'Infinitum Xarek. Mais les Orques n'allaient pas se laisser impressionner par quelques piètres feux-folets. Ils chargèrent. Le nombre exact d'Orques présents dans la horde n'est pas encore connu à ce jour, mais nous sommes certains qu'ils étaient des miliers. Et aucun ne survécut à cette rencontre. Feux et enfers ! Les Orques furent décimés jusqu'au dernier par les lames de l'Infinitum Xarek. Ce dernier se nourrit du carnage et les vives émotions barbares qu'éprouvèrent les Orques ne firent qu'alimenter encore plus la créature. Il en résulta que des centaines d'entités démoniques marchèrent vers l'Ouest.

Les Constains et les Polikan, bien que satisfaits de la destruction des Orques, s'inquiétèrent de l'émergeance de cette nouvelle menace. Ils envoyèrent quelques troupes, faisant abstraction de leurs différents communs. Feux et enfers ! Toutes furent éliminées par l'Infinitum Xarek ! Furieux, le démon divisa son armée aux quatres coins de Dragonia. De grands ravages s'abattirent sur les populations, mais les guerriers furent incapables de la défendre. Le nombre de morts et de villages dévastés à cette époque par l'Infinitum Xarek est difficile à cerner à cause du climat ambiant de guerres mineurs et de pillages par des bandits, mais les historiers s'accordent sur un chiffre compris entre dix milles et quinze milles morts et entre cinq cents et huit cents villages. Les entités du démon devinrent légions et peu d'armées pouvaient se vanter de rivaliser avec lui en terme d'effectifs.

Inquiet de la situation, le Roi de Vulcanie de l'époque, sans doute Drago le Septième, lança son armée face au démon. Il avait en effet atteint les contreforts des Montagnes du Rempart Est et menaçait le domaine du Dieu Rouge. Les Vulcains formaient les meilleurs guerriers de Dragonia, bien que peu nombreux. Les Hommes des Terres-Cendres et leurs Dragons se jetèrent sur l'Infinitum Xarek. Ce dernier avait rassemblé son armée pour faire face à ce festin. Feux et enfers ! Comme tous les autres, les Vulcains furent repoussés, mais ils se replièrent dans l'ordre refusant de donner un autre festion d'émotions et de destructions au démon.

Le Roi de Vulcanie joua alors sa dernière carte. Il contacta alors le Monastère de Yukimaru. Ces résidents étaient des Moines-Guerriers puissants, originaires du Nipparia, qui s'étaient exilés du monde afin de méditer. Leur monastère était perché dans les Montagnes du Rempart, plus au Nord. Ces Moines-Guerriers étaient célébres dans tout l'Est pour leur talent de combattant. Ils maniaient à la perfection leurs katanas et, le plus important, sans émotions aucunes. S'ils ne parvenaient pas à vaincre le démon, personne ne le pourrait. En échange de ressources, financières et alimentères, et d'une reconnaissance officielle de la part du Roi, les Moines-Guerriers acceptèrent de donner leur aide face au démon.

Ce dernier venait de franchir les Montagnes du Rempart lorsque les calmes guerriers arrivèrent enfin. L'armée Vulcaine était à bonne distance, évitant ainsi de nourrir de leurs émotions la créature. Pour achever la traversée des montagnes, l'Infinitum Xarek devait franchir un ultime défilé. Évidament, les Moines-Guerriers s'y trouvaient. Feux et enfers ! Les entités semblables à une vague de feu déferlèrent sur la ligne du Monastère, mais les clercs refusèrent de céder un pouce de terrain à leur adversaire. L'absence d'émotions chez les Moines-Guerriers commençait à affecter le démon : il dépérissait. Bien sûr, à chaque mort de moine, il récupérait un peu, mais les incroyables guerriers étaient tellement entraînés que epu d'entre eux s'écroulèrent. Le nombre ne jouait pas en la faveur du démon dans cet étroit défilé et bientôt la vague de feu commença à se tarir. Moins, moins, toujours moins d'entités faisaient face aux Moines-Guerriers. Finalement, il ne resta plus que l'entité première. Elle tenta de fuir, conscient de la menace que faisait peser ces guerriers contre elle, mais ceux-ci la poursuivirent et la retrappèrent.

Les Moines-Guerriers avaient transportés un énorme cristal avec eux. C'était la seule prison capable de retenir un être d'énergie immortel. Grâce à leur Magie, les Moines-Guerriers y enfermèrent le démon. C'était terminé. L'Infinitum Xarek ne ravagerait plus le Grand Continant !

La victoire des Moines-Guerriers fut célébrée dans tout Dragonia. De nombreux cadeaux leur furent offerts. Ils avaient sauvés les Hommes de la plus grande menace qui leur soit arrivée depuis des millénaires. Le cristal fut ramené au Monastère de Yukimaru, afin que les Moines-Guerriers veillent continuellement à que le démon ne s'échappe pas de sa prison. On le plaça sous haute garde, dans une salle secrète des entrailles de la montagne, là où nul Homme ne pourra jamais libéré le démon. A notre connaissance, il y serait encore aujourd'hui...

Feux et enfers ! Voici comment s'achève le récit de l'Infinitum Xarek, le plus puissant démon du Chaos qui frappa le Grand Continant et qui mit à genoux les plus fortes armées du son temps. Feux et enfers !

RSS Contact